Haco.com

Sortir de la machine traditionelle de charpentier

"Le prix s’efface et la qualité reste.” Cette phrase énoncée par le PDG de SERMECA qui pourrait apparaître comme un slogan com-mercial doit être en réalité comprise comme une ligne de conduite, un état d’esprit au quotidien afin de conquérir et fidéliser ses marchés sensibles à la sécurité. L’entreprise a récemment investit dans une ligne de perçage pour profilés Drillflex pour gagner en productivité et précision.

gaindeprocuctiviteenpercageaveclecentrehacomubeadrill2flex-5.jpg

Sermeca est spécialisée dans la fabrication de charpentes métalliques pour des sites classés Seveso haut-seuil (risqué industriels majeurs) : chimie, pharmacie, nucléaire, pétrochimie… Elle réalise également des bâtiments industri-els plus classiques, pour la grande distribution par exemple. Ses chantiers sont situés princi-palement en France. A ce jour, l’entreprise dirigée par Jean-Claude Buhnemann depuis 2001, compte 47 employés et réalise un chiffre d’affaires annuel de 6,2 millions d’euros.

“La force de Sermeca est d’être un unique interlocuteur depuis l’étude et la conception de la charpente jusqu’à son montage et assemblage sur le site final” précise Jean-Claude Buhnemann. “C’est une véritable dynamique pour notre métier et nos interlocuteurs sont très sensibles à notre ca-pacité de coordonner l’intégralité du projet.”

gaindeprocuctfiviteenpercageaveclecentrehacomubeadrillflex.jpg

Conquis dès la première fois

C’est à la suite de la panne d’une précédente ligne pour la charpente que Ser-meca a commencé à faire le tour du marché avec l’objectif d’avoir une machine plus performante et ne plus avoir à changer d’outils. “Dès la première démonstration de la ligne de perçage chez Haco en Belgique, notre première impres-sion était d’avoir devant nous une machine de mécanique plus qu’une machine de charpente, avec des outils pastilles ou à molettes. On sort de la machine traditionnelle de charpentier qui généralement va du poinçonnage de cornières au perçage avec forets. Avec les outils utilisés sur la Drillflex, plus d’affûtage de forets juste les plaquettes car-bures à changer”, constate Jean-Claude Buhnemann.

D’ailleurs, au sujet de l’outillage. Rik Desimpel, Directeur Commercial de Haco, précise “que l’intégration de ce type d’outils est lié à notre connaissance des machines 5 axes pour l’usinage des profilés aluminium. Les gains en perçage sont incomparables face aux forets, par exemple, un trou de ø 40 dans une tôle de 12 mm se réalise en 4 secondes.”

newjim.jpg

Grandement Simplifié

“Avec la Drillflex”, poursuit Jean-Claude Buhnemann “on peut travailler sur des délais courts, ce qui est un plus car notre valeur ajoutée n’est pas de débiter des tonnes d’acier par mois. Nous avons besoin de percer rapidement, parfois des trous oblongs. Tradition-nellement cette operation sur les oblongs nous obligeait à un travail de reprise sur un autre poste. Aujourd’hui, avec la ligne de perçage Haco Mubéa, ce genre d’opération a été grandement simplifiée et nous évite les manutentions de pièces dans l’atelier.” De plus, les trous à executer sont souvent de diamètres différents sur une même pièce et la Drillflex est capable de les percer (jusqu’à des ø 40) sur toute la longueur sans avoir à changer d’outils.

Reconsidérer le perçage

“Le caractère unique de la Drillflex est le fait que le forage et le fraisage est possi-ble. Différents types de trous peuvent être usinés. Cela rend le Drillflex unique en termes de rapport qualité-prix”, explique Rik Desimpel. Philippe Magnouloux, Directeur de Sermeca ajoute “qu’au niveau des perçages, cela a changé la manière de travailler : l’ ancienne ligne ne permettait pas de réaliser des perçages en continu sur une série de trous alternés (exemple : diamètre 12 puis 14 puis 16 puis 12 etc) A chaque trou il y avait changement d’outils alors que d’autres trous de même diamètre étaient à réaliser plus loin sur la poutre. Tout ça n’est plus le cas avec la nouvelle ligne Haco.”

afbeelding1-5-2.png

L’atelier, dans lequel sont transformés entre 120 et 200 ton-nes d’acier par mois, aussi bien pour les travaux de charpente que de métallerie, occupe 13 opérateurs. Une scie à ruban Kaltenbach assure les coupes sur des profilés jusqu’à un diamètre de 600 mm pour la mise à longueur. Pour les plus petites section, l’entreprise dispose d’une cisaille, d’un poste de poinçonnage et d’un coupe fer. La zone de perçage accueille deux lignes, dont une ligne Haco Mubea Drillflex. La zone d’assemblage, qui occupe 3 person-nes, est équipée de postes de soudage.

Très Souple Eric Regnart, Responsable de production, est très satisfait de l’acquisition de la Drillflex “qui est très souple, très adaptée à notre activité et ne nécessite pas d’espace plus grand que la pièce à usiner car le porte outil se déplace sur la pièce. Elle est dotée de 5 outils, avec changement automatique.” Rik Desimpel, Directeur Com-mercial Haco ajoute “qu’il est possible d’adjoindre un ma-gasin rotatif pour avoir jusqu’à 10 outils .”

Gagner en precision Eric Regnart precise que Ser-meca “a dernièrement modifié la vitesse d’avancement pour réduire au minimum le brouillard d’huile et augmenter la durée de vie des outils” et souligne qu’avec la ligne Haco “nous avons gagné également en précision 0.1 mm ce qui est important pour les marchés sur lesquels nous sommes.

gaindeprocuctiviteenpercageaveclecentrehacomubeadrillflex4-2.jpg

Logiciel

Le Drillflex est équipé d'un logiciel capable de perçage et fraisage de pièces différentes de façon consécu-tive. L'opérateur peut dessiner les pieces dans la commande numérique et voir la simulation complète du procédé sur son écran. “De plus nous avons également gagné du temps car les programmes sont transférés via clé USB entre l’ordi-nateur et la ligne. Nous n’avons donc plus à ressaisir d’infor-mation. L’opérateur a juste à appeler son programme qui correspond à un croquis de traçage informatique.”

Travailler plusieurs pieces Sermeca a opté pour un banc de 12 mètres, car d’une part c’est rarement des grandes poutres qui sont travaillées (sinon des joints bou-lonnés sont réalisés pour des charpentes plus longues) et d’autre part, la galvanisation et le transport de charpentes de plus grandes dimension est problématique. L’ensemble ne nécessite pas d’espace plus grand que la pièce à usiner car le porte-outil se déplace sur la pièce fixe. Avec la Drillflex il est possible de travailler plusieurs pièces variées dans un même cycle. L’opérateur peut aligner plusieurs platines sur toute la longueur, lancer son programme et pendant ce temps scier. La ligne est équipée de plaques téflons qui permettent une meilleure accessibilité pour la manipulation des pièces (on a pas de l’acier sur l’acier).

gaindeprocuctiviteenpercageaveclecentrehacomubeadrillflex-2.jpg

Augmenter la Productivité Celles-ci peuvent être changées une fois usées. Les pièces travaillées peuvent aller jusqu’à un mètre de haut. La pression mécanique permet de maintenir la pièce pendant l’usinage et percer rapidement. Le presseur peut être vertical mais aussi, horizontal car il y a des points d’accrochages mécaniques prévus sur la table pour fixer la pièce pour des opérations de fraisage par ex-emple.

“On peut dire que, globalement, l’acquisition de cette ligne nous a permit d’augmenter la productivité d’environ 30%”, conclut Eric Regnart.